Il a une bien longue histoire ce gâteau !
Tout a commencé par la lecture d'un article chez Tiuscha de Saveur Passion ( impeccablement documenté comme toujours ) où elle reprenait la signification du mot " flapjack"

[Le terme de flapjack aux Etats-Unis, ou flatjack désigne le caractère plat (flat) du "gâteau" ou celui de battre la pâte (to flap) . Rien à voir avec la barre de céréales que désigne le nom de flapjack au Royaume-Uni... On trouve encore flapover, flopover, flap ou flatcake, flipjack... Même genre d'origine pour le battercake, là encore la pâte doit être battue. Or, on dit généralement que la pâte à pancake doit être mélangée rapidement, même s'il reste des grumeaux. Paradoxe ? Evolution de la recette ?]

Cette notion de pâte battue m'a vaguement rappelé le gâteau battu picard
Quelques recherches plus loin, j'étais sur le site de la Confrérie du gâteau battu, sur lequel j'ai appris qu'il y avait un concours organisé autour de cette spécialité régionale et que l'appellation de gâteau battu n'était autorisé qu'avec l'utilisation d'un moule spécifique
Oui.... mais que de patience pour obtenir ce moule, introuvable au printemps 2016, date à laquelle j'ai effectué mes recherches et lancé un appel sur ce blog pour le trouver ! je remercie encore les blogueuses qui m'avaient donné des tuyaux, hélas infructueux

Un site commerçant de la Somme " La quincaillerie Demortain" en rupture de stock avait gardé ma demande dans ses archives et quelle belle surprise de recevoir un mail, m'informant du réassort de cet article

J'ai commandé et reçu rapidement 2 moules en fer blanc traditionnel , avec la recette prévue pour 3 gâteaux

Une règle de 3 plus tard je me mettais à l'ouvrage
Voici la recette de Mr Demortain, issue de la confrérie ( donc pour 3 gâteaux)
500g de farine type 45
12 jaunes d'oeufs + 2 oeufs
60g de levure de boulanger + un peu d'eau tiède pour diluer l'ensemble
10g de sel
150g de sucre
350g de beurre

Dans un premier temps, mélanger la farine, les oeufs et la levure dans un mélangeur type professionnel ( ici mon robot pâtissier Kenwood ) jusqu'à l'obtention d'une pâte élastique assez ferme qui doit se décoller du bol ( remettre un peu d'eau si nécessaire ) ajouter 10g de sel
Ajouter ensuite le sucre ( ça va ramollir la pâte ) laisser tourner à nouveau jusqu'au décollement de la pâte ( la pâte est restée relativement molle sans vraiment de décoller des parois )
Arrêter et mettre le bol avec son crochet recouvert d'un linge dans un endroit tempéré à l'abri des courants d'air ( je l'ai mis dans le four position étuve )

Quand la pâte a doublé de volume, la refaire tourner avec le beurre ( coupé en petits morceaux ) mélanger environ 5mn
Retirer le crochet et faire une deuxième levée
Rabattre et mouler
Remplir les moules à moitié : les moules doivent être impeccablement beurrés au beurre pommade au pinceau

Laisser lever dans les moules jusqu'à 1 cm du bord
Cuire à 180° à four ventilé si possible pendant 25 à 30mn

Démouler délicatement sur un torchon
Il faut retourner le gâteau en mettant la main dessous pour éviter l'affaissement

Laisser refoidir et déguster nature avec du cidre ou du champagne !

gateau_battu

gateau_battu__2_

J'ai obtenu une belle mie bien aérée, cependant si la pâte a bien levé jusqu'à 1cm du bord avant cuisson, elle n'a plus levé dans le four , mes gâteaux n'ont pas la hauteur requise ( je ne vais pas tenter le concours ! ) je pense que le four était trop chaud ?
Le lendemain, la mie s'est un peu rassise
Mais nous nous sommes régalés, le goût m'a rappelé les excellents quenious que nous avions à Noël dans le Nord, sans doute à cause de la quantité de beurre et d'oeufs utilisés ( j'avoue que ça m'a fait un peu peur au départ !)

Merci Mr Demortain!

Ets Demortain
4, place du général Leclerc
80120
RUE
Son Site Web

Pour être complètement honnête je dois dire qu'un autre fournisseur s'est manifesté,  après Mr Demortain
Il s'agit des Ets Dubois (duboismag@club-internet.fr )

Merci encore à tous ceux qui se sont intéressés à mon appel