Me voilà rentrée de mon petit voyage
Quel plaisir de voir que quelques figues étaient encore accrochées aux branches du figuier, bien mûres, presque confites au soleil
Je me suis mise en quête d'une recette avec du lapin, je l'ai trouvée sur le blog de Marie-Claire  " Du miel et du sel "
Si vous ne le connaissez pas, je vous invite vraiment à y aller faire un tour, mais je vous préviens : vous risquez fort d'y passer un long moment
Marie-Claire définit son blog, comme celui d'une cuisine poétique, d'ailleurs elle avait choisi un tout autre titre pour ce plat
" Quand le lapin fait sa sieste sous un figuier " c'est tout de suite plus joli !

Vous trouverez aussi chez elle, tout ce qu'il faut savoir sur les aliments fermentés ( elle a écrit des livres sur le sujet ) tout ce qu'il faut savoir sur le culottage des poêles en fer ( un des messages les plus lus ) et tout ce qu'il faut savoir sur les pains et brioches qui n'ont pas de secrets pour elle

En résumé, je dirai qu'elle fait " du vrai manger " loin des modes et des dictacts du moment

Venons en à la recette pour 4 personnes
4 cuisses de lapin, ou 2 cuisses et 2 râbles
50g de beurre
3 oignons roses émincés dans la hauteur ( seule entorse à la recette, je n'en ai mis qu'un finement ciselé, pour cause d'intolérance digestive )
2 brins de thym et de romarin
2 gousses d'ail
15cl de vin blanc sec
16 figues fraîches
30g d'olives noires
Sel, poivre du moulin

Préchauffer le four à 180°C (th 6).

Faire revenir les cuisses de lapin salées et poivrées dans une cocotte avec 25 g de beurre chaud jusqu'à ce qu'elles soient colorées de tous côtés puis les retirer  et vider le beurre de la cocotte
L'essuyer avec un papier absorbant puis ajouter le beurre restant 

Faire revenir les oignons saupoudrés d'une pincée de sel  jusqu'à légère coloration.
Ajouter le thym, le romarin et les gousses d'ail en chemise .
Remettre les cuisses de lapin, mouiller de vin blanc et faire partir l'ébullition.

Couvrir la cocotte et glissez-la dans le four.
Laisser cuire pendant  45 mn (un peu plus ici, les morceaux de lapin étaient de belle taille )
Ajouter dans la cocotte les figues coupées en deux et les olives et poursuivre la cuisson 10 minutes.

C'est le moment pour moi de sortir mon beau poivre rouge de Kampot fraîchement concassé et d'en mettre sur le plat

lapin_figues_olives

Je ne connais pas la variété des figues du jardin ( un vieux figuier quasi sauvage ) elles sont petites, pas plus grosses qu'une châtaigne ou une belle noix, avec un coeur rouge framboise vif ( j'en ai mis une non cuite à côté du brin de persil )
J'ai choisi des olives de Nyons que j'aime beaucoup
Je n'avais pas de petite cocotte allant au feu et au four, aussi j'ai fait la première partie dans une sauteuse et mis le lapin ensuite dans un petit plat en terre avec couvercle

C'est délicieux !
Marie-Claire n'a plus publié sur ce blog depuis 1 an, je suppose que ses activités de journaliste et auteure culinaire lui prennent beaucoup de temps