En triant mes vieux magazines, je suis tombée en arrêt devant une recette qui m'a d'abord intriguée par ce mot : Tanjia
Quelques recherches plus loin sur internet, j'ai découvert qu'il s'agissait d'une poterie culinaire, traditionnelle à Marrakech, dans laquelle on fait cuire du jarret de veau

tanjia_marrakech_morocco_1      

J'ai trouvé une photo de ces poteries sur le net

Ce plat est cuisiné généralement par les hommes, mais la recette que je vous propose est celle d'Armelle de Cuisine et Vins de France dont les racines familiales se trouvent au Maroc

Certes, je ne suis pas en phase avec l'actualité saisonnière puisqu'à Pâques on prépare plutôt de l'agneau ou encore du chevreau ( blanquette ) comme ici  ( aux petits légumes ) en Ardèche ( râble en barigoule )
Le veau c'est à la Pentecôte !

Pour 6 personnes

1,5 kg de jarret de veau coupé en tranches épaisses
2 citrons confits coupés en dés
4 gousses d'ail finement émincées
2 oignons râpés
100g d'amandes mondées
1 CàC de ras-el-hanout
1/2 CàC de cumin
Quelques filaments de safran
2 CàS d'huile d'olive
1 CàC de sel
1/2 CàC de poivre fraîchement moulu

Faire fondre le beurre et le déposer dans un plat en terre, de préférence, avec l'huile d'olive
Ajouter les tranches de viande, l'ail, l'oignon râpé, les amandes, les dés de citron et les épices
Ajouter 25cl d'eau et faire cuire au four avec couvercle ( à défaut couvrir de papier alu ) à 150° pendant 2h30 à 3 heures
Poivrer au service

tanjia

Dans certains commentaires lus sur le net, j'ai vu que les épices ne sont pas toujours employées dans ce plat, je les ai fortement appréciées, j'aime toute la cuisine du bassin méditerranéen si savoureuse et parfumée

J'avais 4 beaux morceaux de jarret : 2 ont été cuisinés à la marocaine ( en adaptant les ingrédients ) et 2 à l'italienne façon osso-bucco pour l'homme de la maison qui n'aime pas le citron confit
Il m'arrive assez souvent de cuisiner la même pièce de viande de façon différente surtout au four, c'est facile de mettre côte à côte 2 petits plats et tout le monde est content !

Le magazine conseille de servir ce plat avec une purée de pois chiche ou d'aubergine
Le jus de cuisson étant bien généreux, de la semoule de couscous fera l'affaire aussi   

Sur cette recette, je réinstalle la bannière d'iris  du blog aux couleurs du printemps, jaune, bleu, rose : les jonquilles, les muscaris , les arbres fruitiers, entre autres, fleurissent au jardin