Vous vous souvenez sans doute de cette réplique dans une fameuse scène du film " L'homme qui tua Liberty Valance " ?
Un de mes films préférés, le premier de tous

C'est un film de John Ford, de 1962, d'après la nouvelle de Dorothy Johnson.
En noir et blanc, une de ses dernières oeuvres que les critiques de cinéma ont jugé comme testamentaire  
Je ne me lasse pas de le regarder, bien que je sois pas spécialement spécialiste du genre western, celui ci est différent et m'émeut à chaque fois
La fin est douce amère empreinte de nostalgie, de regrets et de non-dits
Il réunit de grands noms : John Wayne ( Tom Doniphon ) dans le rôle du cow-boy, Lee Marvin ( Liberty Valance) le méchant, James Stewart ( Ransom Stoddart)  l'avocat idéaliste

Une des scènes a pour enjeu un steak destiné à John Wayne, servi par James Stewart à qui Lee Marvin fait un croche pied, l'envoyant sur le sol
James stewart s'effondre avec l'assiette
S'ensuit une confrontation tendue entre Tom et Liberty à laquelle Ransom met fin en ramassant le steak

Je vous raconte ça, parce que le thème de Culino-Versions du mois de mai, choisi par Sandrine du blog Sandrine dans tous ses états  s'articule autour de la cuisine inspirée par le cinéma ( festival de Cannes oblige )

Pour comprendre mon choix de recette, je vais vous proposer une série de photos du film ( que j'ai prises sur l'écran de ma télé, en images arrêtées )

La_cuisine_de_l_auberge__2_

Ransom Stoddard aide en cuisine chez les Ericson, pour payer ses frais d'hébergement, en face de lui Véra Miles tient le rôle de Hallie, ( ou Alice en version française )

Nola_et_le_steak

Un sacré beau steak que Nora fait voltiger

la_cuisson_du_steak

La cuisson du steak dans une énorme poêle que j'imagine en fer à l'époque

Ransom

Ransom s'apprête à servir en salle

le_croche_pied

Liberty Valance fait un croche pied à Ransom et l'envoie à terre avec l'assiette

La_confrontation_1

La confrontation entre Tom Doniphon et Liberty Valance " It was my steak, Valance ! "

Ransome_ramasse_le_steak

Ransome met fin au duel en ramassant lui même le steak

Mon interprétation : 

Pas de recette compiquée pour moi car il s'agit juste de cuire un steak !
Pas n'importe lequel cependant , la viande de boeuf vient ici du " Fin Gras du mézenc " une AOP ( la troisième obtenue en France )
Les animaux sont élevés sur les hauts plateaux du Mézenc à plus de 1100 m d'altitude et sont exclusivement nourris avec une herbe riche en flore originale comme le fenouil des Alpes ou la cistre
Le fin gras du Mézenc est un produit saisonnier que l'on trouve chez certains bouchers de février à juin

J'ai choisi une poêle en fer " De Buyer " pour la cuisson de la viande afin de coller au plus près à la scène et un steak épais de faux filet de Fin Gras du Mézenc sorti du frigo une heure avant de le cuire

Donc, un beau morceau de beurre à mettre grésiller dans la poêle
Y saisir la viande sur ses deux faces ( cuisson à point pour l'homme de la maison qui l'a dégustée )
Saler avec du sel de Guérande en fin de cuisson
Poivrer au service avec un beau poivre rouge de Kampot

fin_gras_du_M_zenc

steak_haricots

Je ne mange pas de viande rouge, aussi j'ai demandé à l'homme de la maison ce qu'il voulait manger avec son steak : des haricots ! histoire de coller au plus près à la scène du film ( l'accompagnement demandé par les clients était invariablement des haricots et des pommes de terre bouillies )
Ici ce sont les derniers cocos de Paimpol réservés au congélateur et cuisinés en coulis de tomate pimenté

Si vous voulez en savoir plus sur le Fin gras du Mézenc c'est ici

Et si vous voulez rejoindre la communauté de Culino-Versions c'est là

logo_CV_cin_ma