Cette lecture gourmande m'a été proposée par Ewa
Elle a d'ailleurs déjà parlé de cet auteur dans son blog avec cette recette de muffins littéraires ( Muffin monday #18 )

Robert Sabatier, membre de l’Académie Goncourt
« La souris verte » (Editions Albin Michel 1990)

 

Ce livre nous raconte une histoire d’amour fou, sous l’occupation allemande des années 40
Celle de Marc étudiant à la Sorbonne et de Maria de nationalité allemande qu’il surnommera la souris verte.
Dans cet extrait Marc invite la jeune femme à déjeuner, avec les moyens du bord de ce temps de rationnement et de tickets alimentaires.

 

Extrait
[Seul à la cuisine, je me trouvai fort embarrassé. J’avais fait une offre imprudente. A peine avais-je de quoi tenir ma promesse. Je fis l’inventaire de mes biens : trois œufs, un morceau de gruyère ressemblant à un savon, un reste de terrine, de la gelée de coings, du pain de la veille. Je n’avais plus de vrai café. Je trouvai de l’eau de vie rhumée, une innovation de l’époque.
Seul, le bon vin ne manquait pas. Je décidai de préparer une omelette au fromage. Je battis les œufs, allongeai avec de la farine, râpai de gruyère……]
[…..J’avais débouché la bouteille de vin à la cuisine. Elle lut l’étiquette et s’exclama « Un Léoville du marquis de las Cases, et 1934, c’est extraordinaire ! » Mes connaissances œnologiques étant limitées, j’acquiesçai vaguement. Elle me conseilla de décanter le vin. Tandis que je le transvasais dans une carafe, elle me parla des crus du Bordelais….. ]

 

Mon interprétation

Le temps des tickets de rationnement est  loin derrière nous, aussi cette omelette sera plus généreuse que celle de Marc. Encore que ! Les blancs battus en neige  augmentent le volume de l’appareil et permettent de faire une belle omelette avec peu d’œufs.

 

Omelette aux pommes et brie, flambée au Calvados

Pour deux personnes (prendre deux poêles)

2 œufs
1 CàC de jus de citron
2 CàS de crème liquide
1 pomme tranchée à la mandoline (assez finement)
6 lamelles de brie ( ôter la croûte)
Beurre
Poivre blanc kampot, sel.
Deux traits de Calvados

Saisir rapidement les pommes au beurre chaud. Réserver
Fouetter les jaunes avec le citron et la crème, saler.
Battre les œufs en neige, les incorporer aux jaunes délicatement

Faire chauffer une noix de beurre dans chaque poêle et y verser la moitié de l’appareil 
Lisser le dessus à la spatule
Mettre sur un côté les lamelles de pomme et le brie dessus
Poursuivre la cuisson à feu très doux quelques mns, mettre un couvercle.

Poivrer de kampot blanc fraîchement concassé
Replier l’omelette en chausson, arroser d’un trait de calvados et flamber

J’ai eu la curiosité de chercher si le vin de Bordeaux du livre existait : bien sûr que oui !
Je n’en ai pas trouvé au super-marché : bien sûr que non !

Aussi j’ai servi cette omelette avec un beau cidre brut 

 

Robert_sabatier_omelette_souffl_e

 

La recette est aussi à suivre ici sur FdV ( le lien vers ce site semble rompu)