je reprends ce mois d'avril les colonnes du magazine en ligne FdV ( ça le fait hein ?!)
Le mois du cochon ( janvier ) s'est transformé en trimestre du cochon à la suite de quelques petits problèmes d'intendance du journal
Les thèmes sont donc décalés et nous entamons le mois de la cuisine au vin
Certes, ce n'est pas très printanier, mais les recettes qui vous seront proposées par les uns et les autres seront bonnes à prendre !
Tout comme les articles de fond qui s'annoncent variés et bien documentés ....
Suivez moi donc et entrez dans la fureur des vivres !

Cuisses de canard au madiran

La région du sud-ouest appelle en cuisine, forcément le canard !
Il est ici longuement mijoté en cocotte dans un vin de madiran qui va bien à sa chair sombre, réchauffé au four le lendemain c'est un vrai régal .....

Deux cuisses de canard
Deux verres de vin de madiran
100g de lardons coupés en cubes

Deux échalotes ciselées
Deux gousses d’ail émincées
Une branche de thym
Une feuille de laurier
Une dizaine de grains de coriandre

Une pincée de 4 épices
Une belle CàS de gelée de groseilles  
Graisse de canard ou huile d’olive
Sel, poivre

Faire dorer en cocotte dans la matière grasse choisie les cuisses de canard sur les deux faces
Retirer le canard et jeter l’excédent de gras
Faire suer l’ail et l’échalote  avec les lardons
Remettre les cuisses dans la cocotte, les fariner légèrement des deux côtés
Verser le vin de madiran qui doit arriver à hauteur
Ajouter le thym, laurier, 4 épices, sel et poivre


 Laisser mijoter à feu doux deux bonnes heures, en retournant les cuisses à mi-cuisson

Retirer les cuisses et les lardons
Filtrer le jus de cuisson
Remettre au feu  avec la gelée de groseilles pour quelques mn

Verser ce jus dans un poêlon en terre
Y déposer les cuisses de canard

Laisser en attente au frais jusqu’au lendemain et faire réchauffer au four, le jus de cuisson sera alors bien nappant.

Cette étape est facultative, si vous souhaitez déguster le canard le jour même, vous veillerez à faire une petite réduction du jus de cuisson filtré si nécessaire

Servez ce plat avec des pâtes fraîches, ou comme je le préfère avec une belle purée de pommes de terre

 


 

canard

La recette est aussi ici sur FdV ( ce lien semble rompu)