Après que Gracianne et Estèbe nous aient emmenés sur la route du cassoulet , voilà que Dorian à son tour nous tranporte un peu plus loin vers la belle Italie pour une bolognaise 's day !

 

J'adore ce genre de rendez-vous !  et je suis là !

Lorsque j'étais enfant , jeune fille , j'ai connu dans la maison de mes parents de belles tablées où nous étions tous les enfants réunis ( 9 en tout!) , le week-end bien sûr et aussi le jour de notre relâche scolaire d'alors : le jeudi ! les autres jours c'était la cantine .
Tous les jeudis , donc , nous allions sur la place du village acheter à la camionnette du boucher une belle quantité de steak haché de cheval ( je sais, il y a beaucoup de personnes qui seront offusquées , mais à l'époque il s'agissait de nous donner de la force pour bien grandir ..... du point de vue de Papa )

Maman nous faisait une bonne purée au lait et au beurre , chacun dans son assiette creusait sa purée pour y recevoir la viande hachée cuite tout simplement . Papa , le travailleur de la maison avait un beau steak  ( heureusement , car moi , beurk ,  je n'aimais pas la viande rouge saignante .... )

C'est  toute à mes  tendres souvenirs , que j'ai fait la recette de ce jour

Ingrédients pour la bolo :
200g de magret de canard sans la peau
200g de veau
Une saucisse aux cèpes sans la peau ( environ 180g)
Un verre de vin blanc sec
Un verre de coulis de tomates 
Huit rondelles de carottes taillées en petite brunoise
5 feuilles tendres de céleri ciselées
Romarin , thym, une feuille de laurier , trois feuilles de sauge
Une échalotte , trois éclats d'ail
Sel et poivre

Faire fondre légèrement l'échalotte et l'ail ciselés à l'huile d'olive.
Ajouter les viandes et laisser cuire un peu
Mouiller avec le vin blanc et le coulis
Ajouter tous les aromates , les carottes et le céleri , le sel et poivre

Laisser mijoter très tranquillement pendant 1h30 , la bolognaise se doit d'être confite .
Servir avec une purée maison

bolo_s_day

Ma purée est différente de celle de Maman : j'y ai mis de l'ail et de l'huile d'olive ,
Je ne mange plus de viande de cheval !..... le boucher ne vient plus sur la place du village , les super marchés lui ont volé la vedette  ....... tout de même , je suis un poil nostalgique de ce temps  , à la fois difficile et heureux pour mes parents , et si plein de gaieté inscouciante pour nous.
Voilà Dorian où tu m'as emmenée  !!