Il y a bien longtemps ( j'avais 13 ans, je crois ) ma marraine Jeanne m'avait offert un livre qui s'appelait " Le château d'algues "
L' histoire était celle d'une adolescente, devenue muette après un naufrage, et l'action se situait dans la baie d'Audierne .
J'avais adoré ce livre ! malheureusement je ne l'ai plus, je ne me souviens pas non plus du nom de l'auteur .... ( je fais ici  appel aux libraires et bibliothécaires ! )
Je me rappelle encore des premières phrases, douces comme une berceuse,  d'un poème et  Ô surprise, je l'ai retouvé  (décidément, merci Mister Google  )
Il s'agit d'un poème extrait de "Paroles" de Jacques Prévert  .

         
Sables mouvants

Démons et merveilles
Vents et marées
Au loin déjà la mer s'est retirée
Démons et merveilles
Vents et marées
Et toi
Comme une algue doucement carressée par le vent
Dans les sables du lit tu remues en rêvant
Démons et merveilles
Vents et marées
Au loin déjà la mer s'est retirée
Mais dans tes yeux entrouverts
Deux petites vagues sont restées
Démons et merveilles
Vents et marées
Deux petites vagues pour me noyer.  

J'ai retrouvé  ce poème ici
C'est avec ce livre et ce poème qu'est né mon amour de la Bretagne, j'y suis allée plusieurs fois, adolescente justement, et ce pays de granit m'avait enchantée ainsi que toutes les légendes de la forêt de Brocéliande .
Je ne me souviens pas avoir mangé de kouign- amann, il faut dire que j'étais en camp de vacances ado .

C'est en pensant à tout ça à la fois que j'ai fait ce  " kouign-amann  froufroutant  et virevoltant .

J'ai repris la recette du magazine  " balades gourmandes "  mais je vous la raconte à ma façon

300g de farine  ( plus pour le plan de travail )
1 sachet de levure de boulanger
250g de sucre
250g de beurre demi sel à t° ambiante
10 cl d'eau

Tamiser la farine et faire un puits pour y verser l'eau et la levure
Pétrir pour obtenir une boule homogène . Laisser pousser  une demi heure .
Reprendre le pâton et l'abaisser "grosso modo"  en forme de croix
Etaler  au centre de cette croix le beurre mou , saupoudrer de tout le  sucre  ( c'est pas de la tarte !)
Refermer les côtés , pour obtenir un carré  contenant le mélange beurre/sucre
Etaler  PRECAUTIONNEUSEMENT  le pâton en un long rectangle

paton_K__tal_

Le replier en portefeuille en trois

p_ton_K_repli_

Refaire un long rectangle et replier en trois , en faisant un tour au pâton . Cette opération est à faire trois fois ( saupoudrer de farine, si le beurre s'échappe . encore une fois c'est pas de la tarte ...je crois que ma pâte était un peu trop molle  )

Mettre au réfrigérateur pour une demi heure .
Reprendre le pâton, l'étaler une dernière fois en long rectangle .

Là, je m'échappe de la recette  du magazine :
Tartiner la surface du rectangle de confiture de groseilles ( 2 CàS ) et parsemer de groseilles, framboises consassées et cassis ,( surgelés ) pour rappeler  la forêt

p_tin_K_fruits

Enrouler le pâton sur lui même ( comme un gâteau roulé ) bien le reformer .
Mettre au freezer pour 5mn le temps de raffermir la pâte .
Découper des rondins dans le pâton et les mettre dans des moules à tartelettes  individuels ( cinq découpes) .

p_ton_K_roul_

Mettre à four chaud 180° pour 20mns

kouign_amman_R

                                                   Les voilà ces jolies froufroutes  fruitées !

La prochaine fois je me vois bien faire ce gâteau avec de la  vergeoise brune , et des lamelles de pommes reinettes !

Avec tous ces délicieux souvenirs en tête , j'oublie de dire que ce kouign amann est pour Tit , c'est son  KIKI